Dry January – Faire une pause dans sa consommation d’alcool

Dry January – Faire une pause dans sa consommation d’alcool

Arrivée tout droit de Grande Bretagne, l’opération Dry January (Janvier sec) prend petit à petit racine en France, soutenue par les associations de santé publique. Cette année, l’opération qui invite à réduire sa consommation d’alcool est mise au défi avec la pandémie de Covid-19.


Entre réduction et prise de conscience

En effet, si les lieux de sociabilité comme les bars ou restaurants restent portes closes en France pour ce mois de Janvier, les deux confinements de 2020 ont tous deux montré leur impact sur la consommation d’alcool. Alcool info Service enregistrait au mois d’avril une hausse de 27 % du nombre de sollicitations pour retrouver un niveau habituel de consommation.

Dry January profite alors du nouveau départ qu’incite un début d’année pour proposer de faire une pause dans sa consommation, d’en mesurer les avantages et d’interroger la place de l’alcool dans le quotidien de chacun. D’autre part, faire une pause dans sa consommation d’alcool ne rime pas nécessairement avec un arrêt définitif ; il permet simplement d’ouvrir la voie à une consommation plus intelligente et modérée.


Les bénéfices ne sont plus à prouver

Pour nos professionnels en addictologie, les bénéfices que peuvent observer les consommateurs sont sans appel : perte de poids, meilleur sommeil, regain d’énergie, baisse de l’irritabilité… Aussi, si cette campagne de santé publique a pu recueillir des avis mitigés lors de sa première édition, elle n’a plus à rougir de son utilité et permet une prise de conscience chez les consommateurs.


Retrouvez l'interview de Vincent Ricarrère, éducateur au service d'addictologie (ELSA) du Centre Hospitalier de Pau : https://www.francebleu.fr/emissions/les-experts-de-france-bleu-bearn/bearn [Emission du 7 Janvier 2021 - Dry January ; Janvier le défi du mois sans alcool] 

En savoir plus sur l'ELSA, cliquez ici 



« Retour à la liste des actualités