Fermer
Cellule Interventionnelle des Anti infectieux (CIA)

Cellule Interventionnelle des Anti infectieux (CIA)

Historiquement, la prise de conscience sur la nécessité d’une politique de consommation d’antibiotique est née avec le Plan National d’Actions pour préserver l’efficacité des antibiotiques (ATB) en 2001 sous l’impulsion du Dr Kouchner. Bien entendu différents plans se sont succédé depuis. Parmi les étapes marquantes, notons la naissance des Commissions des Anti Infectieux (COMAI) en 2002, la publication de recommandations professionnelles (« Stratégie d’antibiothérapie et prévention des résistances bactériennes en ES ») par l’HAS en 2008 qui insiste sur le rôle des référents en anti infectieux dans les Etablissements de Santé (ES),et la publication au sein des indicateurs de qualité et de sécurité des soins du score d’Indice Composite de bon usage des Antibiotiques (ICATB) en 2010.

Malgré tout, la situation reste préoccupante. L’Institut National de Veille Sanitaire (INVS), publie en 2015 les conséquences de la résistance aux antibiotiques avec 160 000 infections par an liées à des BMR dont 13 000 décès par an en France.

Préoccupé depuis longue date par ces enjeux (2006 naissance de la COMAI), le CH de PAU a été dans les premiers établissements de santé à s’être doté en 2015 d’une Cellule Interventionnelle des Anti infectieux (UF 3021). Celle-ci par ses actions a permis de maitriser la consommation des antibiotiques et leur impact environnemental au sein du CH de PAU.

Actions

Doté d’un 0.5 ETP, les actions menées par la CIA sont multimodales et transversales avec entre autre :

  • Animation de la COMAI.
  • Mise à jour constante des protocoles d’établissement en tenant compte des tensions d’approvisionnement et de l’écologie locale.
  • Un conseil thérapeutique proposé aux équipes cliniques : poste 7299 ou ref.atb@ch-pau.fr.
  • Des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) pour les antibiothérapies les plus complexes sont maintenant organisées le mardi de 13h à 14H (salle de réunion de la Réanimation) et le jeudi pour les endocardites de 16H à17H (salle bibliothèque médicale) en vidéotransmission avec le CHU de Bordeaux en plus de la RCP Os.
  • Un travail d’optimisation du logiciel Crossway, des modules spécifiques pour l’antibiothérapie ont été mis en place pour optimiser les réévaluations et les durées.
  • Réalisation d’audits de prescription et d’antibioprophylaxie.
  • Chaque semestre les nouveaux prescripteurs (internes) sont formés à la bonne prescription des antibiotiques et sensibilisés aux nouveaux protocoles (qui reprennent les stratégies thérapeutiques et préconisent pour l’essentiel des durées plus courtes avec des antibiotiques à moindre cout écologique).
  • Enfin l’établissement participe à des protocoles de recherche sur la thématique infectieuse (PHRC DIAPASON, CONDUCT, TEMOCARB, WAGRAM …).
  • Analyse des consommations d’anti infectieux et des résistances bactériennes à l’aide du logiciel Consores.
  • Retour Consores auprès des services cliniques.

L'équipe

  • Dr Eloïse MORISSE, responsable d’UF, service de Réanimation
  • Dr Mouna AUBAGUE, service de Réanimation
  • Dr Audrey DESTIZONS, service de Réanimation
  • Dr Walter PICARD, service de Réanimation

En lien avec :

  • Dr Dumondin Gilles, service d’Infectiologie
  • Dr Gaboriau Valérie, service d’Infectiologie
  • Dr Monlun Eric, service d’Infectiologie

  • Espace recrutement